À quel âge partir à la retraite ?

Pour bien préparer sa retraite, il est primordial de connaitre son âge de départ à la retraite. En fonction du secteur professionnel, d’un régime particulier ou de votre année d’entrée sur le marché du travail, celui-ci peut varier. Les réformes successives du régime des retraites ont relevé progressivement l’âge de départ à la retraite.

En France, l’âge légal minimum départ à la retraite est fixé à 62 ans pour les personnes nées après 1955. Il varie pour les générations plus anciennes. En fonction de leur âge, ces dernières peuvent partir à la retraite plus tôt. Les individus nés avant le 1 juillet 1951 ont droit à la retraite à partir de 60 ans. Cela s’étend à 60 ans et 4 mois pour l’année 1951, 60 ans et 9 mois pour l’année 1952, 61 ans et 2 mois pour l’année 1953 et enfin 61 ans et 7 mois pour l’année 1954.

Départ à la retraite anticipé

Départ à la retraite anticipé sous certaines conditions

Le régime français des retraites incluent quelques spécificités et adaptation de l’âge du départ à la retraite à certaines conditions.  Ainsi, les personnes ayant débuté leur activité professionnelle jeune, entre 14 et 20 ans, peuvent bénéficier d’un départ à la retraite anticipé. Il en va de même pour les personnes en situation d’handicap et celles ayant un métier qualifié de « pénibles ».

Calculer les trimestres pour la retraite

Combien de trimestres faut-il cotiser pour avoir une retraite complète ?

Le calcul pour obtenir une pension de retraite complète, soit à 100%, se fait en fonction d’un certain nombre de trimestres cotisés durant sa vie professionnelle. Le calcul s’effectue à partir de l’année de naissance et peut diverger d’une génération à l’autre. Il faudra cotiser pendant 41 ans et 3 mois, soit 165 trimestres, pour les personnes nées en 1953 et 1954. Cela augmente à 166 trimestres cotisés pour les années 1955 à 1957. Cela augmente progressivement d’un trimestre pour les années 1958 à 1960, de 1961 à 1963, 1964 à 1966, de 1967 à 1969 ainsi que de 1970 à 1972. De leur côté, les individus nés à partir de 1973 ou après ont besoin de 172 trimestres cotisés, soit 43 ans, pour prétendre à la pension de retraite complète. Ainsi, la pension de retraite complète s’obtient lorsque l’âge minimum légal est atteint et l’ensemble des trimestres nécessaires cotisés.

Partir à la retraite sans avoir tous les trimestres

Partir à la retraite sans avoir cotisé la totalité de ses trimestres

Si le départ à la retraite est fixé à un certain âge moyennant un certain nombre de trimestres cotisés, il est toutefois possible de renoncer à son activité professionnelle avant d’avoir atteint les conditions pour une pension complète. Dans ce cas, une décote s’applique. Il s’agit d’un coefficient de minoration du taux plein, fixé à 50 % de votre salaire annuel moyen, calculé selon de nombre de trimestres manquants.  Pour une personne née en 1953, l’abattement est de 1,25% par trimestres manquants.

Prolonger son activité pour avoir une surcote

Prolonger son activité pour profiter de la surcote

À l’opposé de la décote, lorsqu’un individu choisi de poursuivre son activité professionnelle au-delà de l’âge légal et départ à la retraite et du nombre de trimestres cotisés nécessaires, il est possible de profiter de la surcote de la pension de retraite. Cette majoration destinée à augmenter le montant de la pension de retraite est calculée à partir du coefficient de 1,25% par trimestre accompli en plus à compter de 1 janvier 2009. Chaque trimestre de surcote effectué entre le 1 janvier 2004 et le 31 décembre 2008 permet d’augmenter le montant de la pension de retraite de 0,75 % du 1er au 4e trimestre de surcote ; 1 % au-delà du 4e trimestre de surcote ; et 1,25 % par trimestre de surcote accompli après votre 65e anniversaire.